Kamakura, ancienne capitale japonaise, est célèbre pour son grand nombre de sanctuaires shintoïstes et de temples bouddhistes. L’un des temples bouddhiste les plus connus est le Kōtoku-in car on y trouve un daibutsu (un grand Bouddha).

Le Daibutsu

Le daibutsu a été achevé en 1252. Il était autrefois à l’intérieur d’un énorme hall, mais le bâtiment qui l’abritait a été détruit par un tsunami en 1495. Il siège donc depuis à l’extérieur.

Le daibutsu est fait de bronze. Il mesure 11,4 mètres (Wikipedia rapporte 13,35 mètres, mais ils comptent peut-être le piédestal) et pèse 850 tonnes. Cette statue est basé sur une plus grande située à Nara (ancienne capitale). N’étant jamais aller à Nara, je n’ai pas pu le constater, mais l’opinion générale est que le daibutsu de Kamakura est plus esthétique.

Le visage du daibutsu

Les mains du daibutsu

L'arrière du daibutsu

Comme vous pouvez le voir sur la photo au dessus, le daibutsu a deux fenêtres dans son dos. C’est parce qu’il est vide. Pour la très modique somme de 20 ¥ (un moyen pour le temple de se faire un peu plus d’argent et de limiter les visiteurs), il est possible de rentrer à l’intérieur.

L'intérieur du daibutsu

Et oui! La structure est complètement creuse. Le renfort de couleur marron que vous pouvez apercevoir à la base du cou a été ajouté en 1960 pour aider la statue à supporter les tremblements de terre.

Il est impressionnant de se dire que cette statue a connu son lot de catastrophes naturelles mais qu’elle est toujours en place et en un seul morceau!

Le daibutsu avec un homme assis devant

Comme toujours, non loin de la statue, on peut trouver les sandales de Bouddha, taille réelle par rapport à la statue.

Les sandales de Bouddha

Quelques offrandes se trouve devant le grand Bouddha

Urne à encens

Voir le reste de mes photos dans l’album Flickr dédié

L’article anglais de Wikipedia sur le temple Kōtoku-in